COMPAGNIE PRÉSENTATION

    Charlie-Anastasia Merlet & Benjamin Forgues se rencontrent en 2005 lors de leur formation au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Tous deux sont interprètes pour différentes compagnies. Ils cofondent la compagnie les Gens Charles en 2014.

Depuis 2015, ils ont collaboré à l’écriture de La Gêne et la joie, À poils et à Chaleur, Anatomie de l’ennui, ou comment j’ai avalé des spaghettis avec une paille, – jeune public- See you Soon, (2018) Le Virmateur, ta figure de danseur -création amateurs-.

Pour leurs créations ils collaborent avec des musiciens, auteurs et interprètes (Manu Galure, Lucas Lemauff, Florent Tisseyre, Jeanne Failevic, l’ensemble vocal À Bout de souffe).

Plus récemment, Charlie-Anastasia Merlet affirme sa recherche chorégraphique après avoir suivi la formation PROTOTYPE IV puis Dialogues à l’Abbaye de Royaumont. Dans ce cadre, elle crée en 2018 une pièce pour les étudiants du CNDC d’Angers. Depuis 2019 elle prend la direction artistique des Gens Charles et signe la pièce GAGAGA, triptyque chorégraphique autour de la notion de virtuosité. En 2020, elle entre en formation au Certificat d’Aptitude en danse contemporaine au Conservatoire National supérieur de musique et de danse de Lyon. Actuellement elle aborde les déclinaisons de l’amour et ses tourments dans For Ever (création 2022).

Benjamin Forgues se forme en 2020 au métier de la lumière au CSCV.

Leur collaboration s’étoffe et évolue, permettant d’élaborer et de concevoir écriture chorégraphique et dramaturgique en lien étroit avec la construction scénographique et la création lumière.

Traitant la légèreté avec sérieux, la Cie Les Gens Charles affirme sa singularité toujours sur le fil tendu entre danse et narration. La poétique particulière de leur griffe chorégraphique, sensibilise autant le spectateur néophyte qu’averti.

Pour Les Gens Charles, création et transmission sont des axes inséparables. Cette conviction donne forme à des projets qui trouvent écho chez les danseurs, le public et les professionnels.

Benjamin et Charlie, enseignants diplômés d’état, dispensent des classes de danse contemporaine et classique, à l’ISDAT de Toulouse, au C.D.C.N, des ateliers de composition chorégraphique à l’université Toulouse Jean Jaurès, interviennent pour donner les trainings de la Cie DCA, Philippe Decouflé et mènent des actions de sensibilisation et de médiation auprès d’un public amateur.

La compagnie a créé depuis 2015 – avec le soutien logistique de la mairie de Toulouse – un Entraînement Régulier du Danseur et de la Danseuse E.R.D.D ou des artistes enseignants y sont invités à partager leur travail.

Ils conçoivent pour le début de saison 2021 le projet A.M.A.C. Cycle d’accompagnement aux métiers d’artiste chorégraphique. Ce dispositif s’adresse à un petit groupe de stagiaires. A.M.A.C. , est une « passerelle » entre la formation des danseurs interprètes et leur entrée dans le milieu professionnel.

COMPAGNIE L’ÉQUIPE

Direction

CHARLIE-ANASTASIA MERLET

Co-Direction, Direction artistique

En savoir plus

Formée au conservatoire de Nîmes en danse classique puis au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris en danse contemporaine, elle développe sa carrière de danseuse interprète auprès notamment de Laura Scozzi, Anna Fayard, Pedro Pauwels. En 2012, elle cofonde avec Benjamin Forgues la compagnie Les Gens Charles. Ensemble ils créent les pièces : La Gêne et la Joie (2015) , À poils et à chaleur (2016), Anatomie de l’ennui ou comment j’ai avalé des spaghettis avec une paille (2016) See you Soon (2018) GAGAGA (2019) Forever (2022). Ils collaborent également à l’écriture de pièces amateur (HB12, HB18, Le Virmateur ta figure de danseur)
Entre 2017 et 2019 elle participe au programme de recherche chorégraphique Prototype et Dialogue à l’Abbaye de royaumont, dirigée par Hervé Robbe. Depuis 2020 elle est stagiaire à la formation au Certificat d’Aptitude de danse contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Lyon. Tour à tour interprète, enseignante ou chorégraphe, elle construit un travail chorégraphique physique, sensible et singulier qu’elle espère pouvoir partager avec le plus grand nombre.

BENJAMIN FORGUES

Co-Direction, Direction Technique

En savoir plus
Il intègre le CNSMD de Paris à l’âge de 15 ans où il suit sa formation de danseur interprète. Diplômé en 2007, il rentre au Junior Ballet du Conservatoire. Entre 2008 et 2014, il travaille pour Camillie Ollagnier ainsi qu’avec Emilio Calcagno En 2009, il est lauréat des Talents Danse ADAMI et reprend « Aimez-vous Schubert? » de Valérie Rivière et crée « Figure(s) » de Serge Ricci. Cette même année, au Japon, il prend des cours de danse butõ avec Yoshito Ohno et participe au Contact Improvisation Festival in Japan. . L’année suivante il obtient son Diplôme d’état de professeur de danse contemporaine après sa formation pédagogique au C.N.D de Lyon. En 2012,il participe à la création de Tatiana Julien « La mort et l’extase » et travaille avec le GUID d’Angelin Preljocaj. À Toulouse entre 2013 et 2018 il est intervenant pédagogique pour les étudiants à l’Institut Supérieur Des Arts de Toulouse (formation au D.E), au CDCN, la Place de la danse (formation extensions) ainsi que pour la Cie DCA, Philippe Decouflé. En 2014, il co-fonde en collaboration avec Charlie-Anastasia Merlet La Compagnie Les Gens Charles. Plus récemment Benjamin poursuit sa collaboration avec la chorégraphe Tatiana Julien , « Initio » (2017) , « Turbulence » (2018) ainsi qu’avec la Cie The Will Corporation / Hervé Chaussard pour les créations : The game (2016), Love Project (2017), Mystik (2018), Petrouchka (2019), La maison (2020) Après de riches expériences en tant qu’artiste et avec une sensibilité particulière pour tous les aspects insaisissables du plateau, il ouvre son champ d’action à un autre désir : la lumière. Pour engager cette transformation en 2020 il s’est formé à la technique de création lumière au C.S.C.V. — Centre de formation professionnel aux métiers artistiques et techniques du spectacle dont il est récemment diplômé. Il signera en 2021 la lumière de Matt et moi pour la Compagnie Emoi / Carole Bordes et For Ever création 2022 pour Les Gens Charles.

Les collaborateurs

LOUIS MACQUERON

En savoir plus

Originaire de Toulouse, Louis se forme à l’Ecole Supérieure du CNDC d’Angers de 2017 à 2020. Durant sa formation au CNDC il a pu parcourir des œuvres de répertoire comme celles de Trisha Brown, Dominique Bagouet, Pina Bausch… Il a pu travailler également avec des chorégraphes comme Ambra Senatore, Hervé Robbe, Alban Richard, et Amala Dianor sur des créations. En 2018 il rencontre Charlie-Anastasia Merlet de la compagnie Les Gens Charles lors du programme de l’Abbaye de Royaumont : Dialogues. Puis il intègre la compagnie en reprenant le solo Protostar dans la pièce Ga Ga Ga.

Louis est également interprète pour Pedro Pauwels et pour Catherine Legrand sur la recréation de So Schnell de Dominique Bagouet.

En 2021, il collabore sur la nouvelle création Forever pour Les Gens Charles.

DELPHINE MOTHES

En savoir plus

Delphine Mothes débute sa formation en danse classique et contemporaine à l’école de ballet Lipszyc à Biarritz à l’âge de six ans.

Après avoir validé une Licence d’Histoire (Toulouse-Paris) et une Licence de Danse (Paris 8) elle se forme professionnellement à la danse contemporaine à la Salzburg Experimental Academy of Dance (Autriche – 2014-2016) et à la Place de la Danse – C.D.C.N Toulouse- Occitanie (2016-2018).
 Elle est actuellement interprète auprès de Marinette Dozeville, Clémence Baubant – cie Empreintes et Audrey Gary – cie Juste Ici. En 2018 elle crée la structure PHAENOMENON, et développe son propre travail chorégraphique. En 2021 , elle est interprète dans la pièce Forever de la cie Les Gens Charles.

ANTHONY ROQUES

En savoir plus

Anthony Roques est né en 1993 à Monaco. Après avoir obtenu son Diplôme National Supérieur Professionnel de danseur mention Très Bien au sein du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, il intègre le Ballet Junior de Genève. Sa polyvalence s’affirme dans le large répertoire qu’il interprète. Il a notamment dansé dans Sacré Printemps de Cristiana Morganti, deux pièces de Roy Assaf, The Hill et Girls and Boys, La Petite Imposture de Nicole Mossoux et Patrick Bonté, Bill de Sharon Eyal, Do Us Apart d’Andonis Foniadakis. La dernière en date, Saltare de Geisha Fontaine et Pierre Cottreau.

À son parcours d’interprète, Anthony ajoute des formes performatives : il s’illustre dans NARCISSE XXI, pièce créée dans le cadre de l’exposition Ravages du collectif Diamètre. Il collabore actuellement avec le Studio Irrésistible pour son projet FORMATS, questionnant le croisement entre peinture, photographie et danse. Il a récemment participé, en tant que danseur professionnel, au programme de recherche et composition chorégraphique Prototype IV de Royaumont. C’est dans ce cadre qu’est né le prototype RoqueStar (GaGaGa ) chorégraphié par Charlie-Anastasia Merlet de la compagnie Les Gens Charles.

JULIE BARRAUD

En savoir plus

Formée au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Montpellier en danse classique, Julie Barraud y obtient son DEC (Diplôme d’Études Chorégraphiques) en 2008. Parallèlement à la danse, elle poursuit ses études musicales, en piano et chant lyrique. Elle est soliste en 2010 pour l’ensemble vocal La Voix Intérieure. Elle intègre ensuite le Ballet Junior de Genève pendant trois ans, puis à Paris elle rejoint l’association Danse en Seine où elle participe au développement de plusieurs projets chorégraphiques.

En 2015 elle obtient son Diplôme d’État en danse classique à l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse.

En 2016, elle enseigne au CRR de Toulouse, et est interprète dans l’Anatomie de l’ennui, ou comment j’ai avalé des spaghettis avec une paille, Cie Les Gens Charles.
En 2017, elle chante dans Anacréon et Actéon (Opéra de Rameau et Charpentier) de l’ensemble vocal À Bout De Souffle.

SALOMÉ CURCO-LLOVARA

En savoir plus

Originaire de l’Île de la Réunion, Salomé Curco-llovara se forme au sein de Vendetta Mathea, la Manufacture à Aurillac ainsi qu’avec David Zambrano, le collectif Les Slovaks, la compagnie Ultima Vez. Elle danse pour le Sound Painting Orchestra dirigé par Eric Chapelle puis au Théâtre du Capitole de Toulouse dans ‘Les Indes Galantes’ chorégraphiée et mise en scène par Laura Scozzi.

En 2014, elle danse la pièce Phobos de Claude Brumachon et Benjamin Lamarche au Centre Chorégraphique National de Nantes. La même année elle fait partie de la création Urban Sacre chorégraphiée par Miriam Naisy à Blagnac et participe à la création du Théâtre du Capitole de Toulouse Daphnée, chorégraphié par Fernando Melo.

Depuis juin 2017 elle est diplômée d’état en danse contemporaine.

LAURIE BOUCULAT

En savoir plus

Comédienne, Laurie Bouculat intègre à l’âge de 19 ans la compagnie « Des ponts à la place des murs » dirigée par Ouahide DIBANE avec laquelle elle sera formée aux techniques du théâtre forum et du théâtre image mais fera également partie de différentes créations. Parallèlement, elle perfectionne sa voix et est retenue pour différents enregistrements, comme des pubs du groupe M6 mais aussi des voix off pour films promotionnels ou documentaires.

Curieuse de s’ouvrir au monde de l’audiovisuel, elle participe de plus en plus à des téléfilms et longs métrages tels que « Un Beau dimanche de Nicole Garcia », ou encore « Vie Sauvage » de Cédric Kahn. Elle fait également partie de la compagnie « Les chiens morts » dirigée par Marie DILLIES. Ensemble, ils travaillent à la création de trois projets : Prophétie, Poil Max et Formes courtes mais développent également différentes formes de théâtre événementiel alliant l’image, le son, la lecture de poésie et le jeu d’acteur.

MANU GALURE

En savoir plus

Manu Galure fonde, en 2004, le groupe Les Ptits T’hommes qui se produit dans les rues puis sur les scènes de Toulouse. Ils sont rapidement repérés et commencent à jouer dans la région Midi-Pyrénées. Chanteur et contrebassiste du groupe, Manu Galure est également auteur et compositeur des chansons des Ptits T’hommes. En 2006, Les Ptits T’hommes sortent leur premier disque Le Comptoir des Histoires. En 2007, Les Ptits T’hommes sont sélectionnés pour les « Découvertes » du Festival Alors… Chante ! de Montauban. Ils enregistrent en 2008 le disque Le Nouveau Comptoir des Histoires, qui reçoit un Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros. En parallèle, Manu Galure commence dès 2006 à chanter seul en scène, en s’accompagnant au piano. En 2007 il enregistre devant le public de la salle de spectacle le Bijou, à Toulouse, le spectacle Le meilleur des 20 ans de Manu Galure, et le disque sort en mars 2008.

En mai 2008 il remporte les « Bravos du public » au festival Alors… Chante ! de Montauban. C’est à la suite de ce prix qu’il commence à tourner dans toute la France, au Québec, en Belgique et en Suisse. En 2010, Manu Galure sort son deuxième disque, Vacarme. La chanteuse Juliette en signe la direction artistique. Le disque reçoit un Coup de Coeur de l’Académie Charles Cros. En 2012, il interprète pour le jeune public des chansons de Charles Trenet, dans le spectacle Les enfants s’ennuient le dimanche. Il est également, cette année-là, invité à jouer en première partie de Jacques Higelin sur une partie de la tournée du chanteur.

En 2014, Manu Galure sort son troisième disque, Que de la pluie, en collaboration avec Camille Ballon. La chanson Que de la pluie est sélectionnée pour faire partie de la playlist de l’été 2014 sur France Inter, et l’album est sélectionné FIP en janvier 2015.

FLORENT TISSEYRE

En savoir plus

Florent Tisseyre a suivi une formation musicale de percussion classique au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Toulouse où il obtient, en 1999, un premier prix, mention très bien. Il obtient également son diplôme d’état d’accompagnateur option danse.

Depuis une dizaine d’années, il intervient comme accompagnateur des classes de danse du CRR de Toulouse. Il est également formateur àl’isdaT (institut supérieur des arts de Toulouse) – département spectacle vivant, dans le cadre de la formation au diplôme d’état de professeur de musique. Il a également suivi une formation aux percussions latines, plus particulièrement afro-cubaines, auprès de G. Maldonado et J. C. Martinez. Parallèlement à ses activités d’enseignant, Florent Tisseyre mène une brillante carrière d’interprète. Dans le domaine de la musique classique et plus particulièrement de la musique ancienne, il rejoint Les Sacqueboutiers en 2005 et en devient l’un des membres réguliers. Il participe à leurs côtés à de nombreux concerts et enregistrements discographiques. Depuis 10 ans il collabore régulièrement avec l’Orchestre National du Capitole. Musicien polyvalent, il jongle avec aisance avec les genres et les styles, de la musique ancienne à la musique actuelle, du jazz à la salsa…

Aujourd’hui percussionniste au Conservatoire National de Danse de Toulouse où il accompagne les classes de danse, il joue régulièrement avec les Sacqueboutiers de Toulouse, l’orchestre du Capitole, la Mecanica Loca, ou encore Initiative H. Pour Anatomie de l’ennui, il accompagne Julie Barraud en live sur scène.

JÉRÉMIE GUIOCHET

En savoir plus

Jérémie Guiochet est un faiseur de sons. Pour composer, il peut déposer son instrument de prédilection : la guitare, pour explorer des univers différents, mais il reste toujours guidé par le goût des histoires à raconter à travers l’incarnation d’un temps musical, suspendu et poétique. Outre la musique live avec différents groupes, ces chemins l’ont naturellement conduit à travailler pour le théâtre, la vidéo, ou diverses installations artistiques : « Juste la fin du monde » de Jean-Luc Lagarce, Compagnie Théâtre de 9 à 11, Les Siestes électro-acoustiques dans le cadre de festivals artzimut2015 & rebroussepoil2016, « La vie, c’est ce qui vous arrive pendant que vous rêviez de faire autre chose » , Cie les Amis de Monsieur.

En 2018 Jérémie compose et joue en live pour la création « See You Soon » des Gens Charles.

LUCAS LEMAUFF

En savoir plus

Pianiste, chanteur & comédien, Lucas Lemauff fait ses premières armes musicales à Toulouse où il joue dans de nombreuses formations différentes, suit un cursus de musicologie à l’université et entame la direction de choeurs amateurs.Aujourd’hui, il participe à divers projets de scène dont All’arrabbiata, cabaret politico-satirique fait de chants italiens de lutte et de textes engagés, Virage à Droite, spectacle musico-politico-humoristique ou encore B comme Fontaine, un récital autour de l’œuvre de Brigitte Fontaine.

KLARYS DELCHET

En savoir plus

Après un Master en gestion de projets culturels à Paris, l’intérêt et la sensibilité de Klarys Delchet pour l’image et le visuel l’amène à se consacrer à la lumière dans le spectacle. Depuis 2009, elle a multiplié ses expériences : Comédie musicale Le Roi Lion au Théâtre Mogador, elle assiste l’éclairagiste Mamet Maaratié sur la pièce “Derniers coups de ciseaux” de Sébastien Azzopardi, elle travaille dans différents lieux notamment au Théâtre du Rond Point, à la Gaîté Montparnasse, au Centre des Arts d’Enghien et au Théâtre Mogador sur les Comédies musicales Sister Act, le Bal des Vampires et Cats. Elle a tourné avec les compagnies Artichaut, les Harengs au Chocolat, Anopée Théâtre ; avec les comédies musicales Mamma Mia, Dirty Dancing, et en concert avec Mayra Andrade, Cats on trees ou encore The Avener.

En 2014, elle réalise l’éclairage du seul en scène de Sébastien Castro “Toutes mes condoléances”. Les différents projets dans lesquels elle évolue lui permettent de s’enrichir d’univers différents alternant ou mélangeant théâtre, danse et musique. Depuis 2014, elle travaille avec Les Gens Charles.

MARJORIE POTIRON

En savoir plus

Marjorie Potiron est née à Nantes et vit à Bruxelles. À la suite d’un BTS en design de mode, Marjorie se forme au métier de plasticien à l’Institut supérieur des arts de Toulouse. Elle y fait la connaissance de Lisa Hoffmann avec qui elle trouve dans 4 années de collaboration, les fondements d’une pratique pluridisciplinaire à mi-chemin entre images, performances, installations et protocoles d’expériences théâtrales. En 2014, elle rencontre Rachel Garcia, plasticienne, scénographe et costumière, de qui elle devient l’assistante. Elle l’assiste dans la création de costumes et scénographies pour les chorégraphes David Wampach et Sylvain Huc et les artistes Pauline Curnier Jardin et Loran Chourrau. En parallèle, Marjorie collabore avec Perrine Delorme Rivory à la création scénographique de Syzygie et quadrature ou le principe de réalité, une pièce interdisciplinaire écrite et mise en scène par Anaïs Hay (Kairos Menis Cie). C’est en 2015 que Marjorie écrit sa première pièce de théâtre intitulée Presque la fin, presque dans le cadre de son DNSEP à l’IsdaT. Il s’agit d’un huis-clos tragicomique à propos d’une fin du monde optimiste. En 2016, elle obtient avec Lisa Hoffmann une résidence artistique de deux mois à Wexford, Irlande où elles rencontrent deux autres artistes, Steven Randall (US) et Jessica Foley (IRL). Ensemble, ils conçoivent First Glue / Stage Business, une pièce transdisciplinaire composée d’un film, un journal et une performance live.

C’est à l’été 2017 en participant à Prototype, que Marjorie fait la rencontre de Charlie-Anastasia Merlet des Gens Charles. En 2018, elle rejoint l’équipe pour la création des costumes de « See You Soon ».

JEANNE FAILEVIC

En savoir plus

Auteure jeunesse Jeanne Failevic fait ses premiers pas dans l’écriture pour enfants à la rédaction de Pomme d’Api. Auteure indépendante ensuite, elle a navigué entre publicité, édition et presse jeunesse avant de poser ses valises à Toulouse comme rédactrice en chef des magazines Picoti et Toupie. Redevenue indépendante depuis, elle a travaillé pour la presse jeunesse, participé à des projets multimédia et a publié plusieurs albums dont Pas d’école pour Fatoumata (Oskar Jeunesse), Le livre de Rattana (Oskar jeunesse), Abou (Père Castor, Flammarion), Les plantes ont-elles un zizi ? paru chez Actes sud junior (Prix Emile Gallé 2013). Jeanne collabore Benjamin Forgues et Charlie-Anastasia Merlet autour de la création ‘Anatomie de l’ennui’.

SANDRINE ARRIBEUX

En savoir plus

Journaliste pendant 10 ans avant de se lancer dans le graphisme, Sandrine Arribeux a navigué du fond à la forme et de Pau à Paris avant de se poser à Toulouse. En free-lance depuis 1999, elle cultive ses affinités pour les arts et la culture. C’est en suivant les cours de danse contemporaine de Charlie et Benjamin qu’elle découvre Les Gens Charles. Passionnée de photo et d’arts tous azimuts, elle rejoint Les Gens Charles en 2015. Logo, photos, dossiers, affiches… elle se régale, depuis, à imaginer des créations graphiques à l’image de leur(s) univers.

http://leszines.ultra-book.com/

BRIGITTE ASSELINEAU

En savoir plus

Brigitte Asselineau étudie les techniques Graham, Limon et Nikolaïs avec Christine Gérard avant de rejoindre le CNDC d’Angers en 1980 dirigé par Alwin Nikolaïs. Auprès d’Anne Koren, Jean Pomarès et Ruth Barnes, elle étudie la technique Cunningham. Elle est interprète auprès de Christine Gérard (1982-2001), Daniel Dobbels (1983-2009 ), avec lequel elle cofonde la compagnie De L’entre-deux en 2000, Odile Duboc (1991-2011), Nathalie Collantes, appréciant les collaborations longues en prenant le temps d’approfondir les langages. Diplômée d’État, elle donne une place importante à l’enseignement et à la transmission en direction des professionnels et des amateurs (Centre national de la danse, Conservatoire de La Rochelle, École Nationale d’Art de Cergy-Pontoise, Centres Chorégraphiques Nationaux de Belfort et de Tours, CDC Toulouse, Coline, Paris 8, APCC…). À l’invitation du Ministère de la culture, elle chorégraphie une variation pour l’Examen d’Aptitude Technique. Elle présente aussi en solo ou avec d’autres danseurs des conférences dansées : Mon sujet et Non-dit (2004-2005) spectacle composé d’extraits de pièces chorégraphiques d’Odile Duboc, Nacéra Belaza, Daniel Dobbels et Serge Ricci. Depuis 2006, elle établit une nouvelle collaboration avec l’univers de Serge Ricci. Elle danse dans Je n’ai pas voulu mourir, Des arbres sur la banquise, Au bord de l’oubli et L’aire du temps. En 2008, elle obtient une bourse de la DMDTS pour un projet de recherche pédagogique intitulé Tissage et parentèle. De 2009 à 2014 elle a été en résidence longue à Art Danse CDC Bourgogne. Elle est artiste associée aux Quinconces-L’espal depuis 6 ans. Elle a signé de nombreuses créations chorégraphiques amateurs à L’espal depuis 15 ans.

KONAN DAYOT

En savoir plus

Konan Dayot est né dans la région de Nantes. Il intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSMDP) en 2005. Au cours de sa formation, il participe à un échange avec la Juliard School à une création avec Larrio Ekson & Carolyn Carlson (Mouvements pétrifiés) pour la cour Richelieu du musée du Louvre, ainsi qu’à la création du duo Le baiser par Thomas Lebrun. En 2010 il obtient le diplôme de formation supérieure du CNSMDP, et consécutivement le diplôme d’État de professeur de danse contemporaine délivré par le Centre National de la Danse de Lyon. Dans le cadre du projet Korrespondance Europe (FR, AL, CZ, SL) il commence sa carrière d’interprète avec un duo intitulé Je suis tombé sur toi, chorégraphié par Helge Letonja. Il intègre ensuite sa compagnie, Steptext Dance Project en Allemagne avec laquelle il travaillera trois années durant (trilogie Displacing Future -The Bog Forest / The Drift / The Desert- 2010/2013) et un solo nommé Porzellan (2012). Il est aussi interprète des compagnies françaises Cie&Co en 2011 (À rebours), et de la compagnie Gambit en 2012 (In Between). Cette même année, il fait une résidence musique et danse dans le Sahara (Tic Tac Drop). En 2013, il intègre la Compagnie Thor à Bruxelles (Clear Tears Troubled Water -2013- / Cocktails -2014-), puis la compagnie de La spirale de Caroline, pour la création Combat de Carnaval et Carême (2015/2016). Il a dansé sur les scènes nationales de pays tels que le Mexique, la Belgique, la Serbie, la Croatie, le Canada, l’Irlande, l’Allemagne. En 2015 , il donne jour à la compagnie Eye Migrant Co.

COMPAGNIE SOUTIENS & PARTENAIRES